Salon du Livre – Conférence « Nouvelles lectures pour grand ados. Rencontrez vos auteurs » – 18/03/11

[Evènement] Salon du livre 2011

Voici un condensé de la conférence « Nouvelles lectures pour grands ados. Rencontrez vos auteurs » présentée par Hélène Wadowski qui est la directrice des éditions Père Castor Flammarion.

Etaient présents pour nous parler de leur livre: Erik L’Homme (A comme Association) – Colin Thibert (Le bâtard de l’espace) – Lauren Oliver (Delirium) – Jérôme Baschet (Enfants de tous les temps de tous les mondes).
Manquait à l’appel Pierre Bordage, apparemment coincé dans un tgv.

[Evènement] Salon du livre 2011 - Conférence

Hélène Wadowski:
Quelques chiffres pour poser le sujet: 5000 nouveautés sortent par an, 60 millions d’exemplaires sont vendus en une année dont 1 sur 5 sont de la jeunesse en France.
Parmis les roman, 1000 sont des poches et 1100 des grand format.
Le premier secteur culturel tout confondu est le livre.

Jérôme Baschet:
Le terme « adolescence » date du 19ème siècle, c’est une étape intermédiaire entre l’enfance et l’age adulte.
Le terme « adulescent » vient de « adolescent » et « adulte » et regroupe les 18-25 ans.

Erik L’Homme:
L’adolescence est intemporelle, elle parait extrêmement longue et il garde d’ailleurs le souvenir d’un ennui profond lors de sa scolarité.

Colin Thibert:
Tout comme Erik, il s’est ennuyé au lycée mais il en garde un bon souvenir.
Il a eu le temps de rêver et ainsi d’écrire maintenant.

Lauren Oliver:
L’adolescence est une étape sombre.
Depuis 10 ans ce n’est plus une étape à passer vite, car avant on passait directement de l’enfant à l’adulte.
Elle aime écrire pour les adolescents, poser des questions de moralités et de valeurs.
Son roman Delirium parle d’amour et le prochain Le dernier jour de ma vie parle de la mort.

Colin Thibert:
Il écrit des polars pour adultes mais qui finalement ont été lus par des jeunes.
Un de ses livres à d’ailleurs faillit être interdit dans une école à cause d’une scène de sexe.
Lorsqu’on lit un livre, personne ne lit le même livre.

Lauren Oliver:
De nos jours, la différence entre adulte et adolescent commence à « s’abimer ».
D’où les adulescents lisent du roman pour adolescent.
Elle ne se focalise pas sur ce qu’elle doit dire ou non aux adolescents.
Les romans adultes ne donnent pas d’espoir, avec ce nouveau genre de livre il y a une idée de rédemption pour les adolescents.

Jérôme Baschet:
(Questions: y a-t-il une différence entre ce qu’on peut faire lire aux adolescents et aux adulescents ? Faut-il plus de pudeur?)
Son livre a pour cible les enfants et les adolescents.
Il y a aborde des questions et thématiques sur les enfants et adolescents dans le monde avec différentes cultures.
Avec son livre, il veut parler de tout, ne rien esquiver comme la violence, la guerre et les enfants qui se retrouvent mêlés à ça.

Erik L’Homme:
Les « A comme Association » sont des livres miroirs ainsi qu’une association d’auteurs et d’éditeurs.
Avec Pierre Bottero, ils ont voulu faire partager 2 univers au travers de 2 personnages.
Bottero a travaillé sur un personnage féminin et L’Homme sur un personnage masculin.
Ils voulaient ainsi attirer un public mixte.
Le sexe des personnages ne définit pas leur personalité: l’héroïne est très sportive et le héros n’est pas physique, plus tourné vers la magie et la cornemuse.
Ce sont les personnages qui entrainent l’auteur à écrire l’histoire. (écho à Lauren Oliver)

Question dans le public:
Est-ce que vous pourriez écrire sur un sujet comme le Japon, alors que c’est la responsabilité des adultes et non des adolescents.
Lauren Oliver: Oui… Pourquoi pas… On peut justement se permettre d’aborder des sujets difficiles et se poser des questions avec les jeunes.
Jérôme Baschet: Dans quel monde veut-on vivre ? Les livres sont une façon de relativiser.

Hélène Wadowski:
On a la chance de pouvoir lire beaucoup de choses et ainsi forcément quelque chose qui nous plaira.

Erik L’Homme:
La série des « A comme Association » sera composée de 8 livres au total donc 4 déjà sortis.

Colin Thibert:
Ce qui ressort dans l’écriture c’est justement ce qu’on peut vivre ou voir dans la presse.

Lauren Oliver:
Delirium sera suivi de deux autres tomes, dont le 2ème début 2012.

Hélène Wadowski:
Les couvertures ne montrent pas que c’est axé pour les adolescents, ils ne sont pas estampillés jeunesse.
Un livre jeunesse arrivent d’ailleurs en 3ème position dans le classement des produits culturels: 1er Astérix, 2ème Dan Brown, 3ème Twilight.

Erik L’Homme:
A l’époque nous étions obligés de donner des détails et des descriptions car on ne connaissait pas beaucoup de choses.
Notre génération dispose d’une grande banque d’image dans la tête.
(rapport à Jules Vernes qui décrit son sous-marin)

Hélène Wadowski:
Depuis 10 ans on vend beaucoup plus de livres et les jeunes n’ont jamais autant lu.

Désolée pour la précision mais j’ai pris des notes à la main, j’espère vous avoir bien reporté le principal de ce qui s’est dit!
La conférence a en tout cas été très intéressante et Lauren Oliver adorable lorsque nous sommes allées la voir à la fin!

*

Publicités

10 commentaires sur « Salon du Livre – Conférence « Nouvelles lectures pour grand ados. Rencontrez vos auteurs » – 18/03/11 »

    1. Je ne sais pas du tout désolée. J’en ai pour ma part retranscris une bonne partie.
      Il faut peut être regarder sur d’autres blogs.

          1. Pas de souci ! Je demandais, à tout hasard 😉
            (Ma directrice de mémoire vient de m’informer qu’il y avait eu une conférence sur les vampires -sujet de mon mémoire- au Salon du Livre, donc je la cherche ^^)

            1. Oui en effet mais je l’ai râté donc je ne peux pas te renseigner dessus.
              D’ailleurs si tu trouve un lien, je suis preneuse aussi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s