La cité, tome 1 : La lumière blanche – Karim Ressouni-Demigneux

Editions : Rue du monde
Pages : 240
Sortie : 04/11/11
Prix : 16,50€

Oserez-vous à votre tour entrer dans La Cité, haut lieu de culture, de raison, de rancune. Oserez-vous lâcher prise ?


[Blog] Résumé

Imaginez… Un jeu révolutionnaire, intemporel mais en temps réel, totalement virtuel mais absolument dans la vie. Un jeu planétaire qui mêlerait stratégie, amitiés et trahisons. Un jeu où l’on ressentirait un autre monde en vrai, à travers un autre soi-même. Un jeu où tout serait possible, même mourir. Une énigme absolue où il faudrait tout découvrir, y compris la règle du jeu…

Ce jeu existe : il s’appelle La Cité. Il a commencé le 20 janvier. Comme dix millions de Terriens, Thomas a eu la chance de pouvoir s’y inscrire. Il a reçu les gants, le bonnet, le boîtier… Et sa vie a changé. Subtilement imbriquée avec celle de La Cité. Une aventure captivante, où l’on est responsable de tout sans rien maîtriser. Oserez-vous à votre tour entrer dans La Cité, haut lieu de culture, de raison, de rancune. Oserez-vous lâcher prise ?


[Blog] Mon avis

Qu’est ce que La Cité ? C’est en fait un nouveau jeu révolutionnaire, en ligne, qui permet à ses joueurs de se connecter en réseau dans une sorte de nouveau « monde ». Grâce à un casque et des gants, chaque joueur se retrouve complètement coupé de son environnement pour se plonger dans cet univers qu’est La Cité. Sauf qu’il faut savoir qu’au moment de l’inscription, les questions posées déterminent qui seront vos amis et qui seront vos ennemis. C’est ainsi que votre meilleur ami dans la vraie vie peut devenir votre pire ennemi dans le monde virtuel.

Et c’est avec Thomas, alias Harry, que l’on découvre ce que tout cela veut dire réellement. L’engouement du jeu lors de sa sortie fait vite place à une crainte de ce qu’il peut se passer en virtuel et l’impact et le rapport avec le réel.

J’aurais du mal à expliquer pourquoi mais j’ai été réellement prise par l’histoire mais tout comme Thomas qui ne peut plus s’empêcher de se connecter au jeu dès qu’il le peut, j’avais envie de me replonger dans le livre pour savoir la suite.

Au fur et à mesure de la lecture et donc de la découverte de ce monde qui a l’air de ne pas avoir de limites, on comprend que quelque chose se cache réellement derrière La Cité et c’est ce qui fait qu’on veut tout le temps en savoir plus. Thomas, ou plutôt son avatar Harry, part à la pêche aux indices avec ses acolytes.

Un point très sympa de cette histoire, c’est son côté totalement réaliste. Thomas vit dans notre monde tel qu’il l’est aujourd’hui et ce nouveau jeu en réseau ressemble à nos jeux actuels aussi (si l’on met de côté son immersion totale). La découverte du monde, de son environnement, de ses possibilités, se qu’il cache, ses limites etc, mais aussi les communautés qui en parlent, les rumeurs sur ce qu’il y a derrière et surtout l’addiction qu’il peut en résulter. On n’a alors aucun problème pour s’immerger dans l’histoire et comprendre les comportements.

Un autre point agréable est sans nul doute l’évolution de l’histoire. Au début, on retrouve des adolescents qui ont hâte de tester le nouveau jeu à la mode. Puis au fur et à mesure, le côté léger fait place à un environnement inquiétant, oppressant et mauvais où on se rend compte que finalement on ne connaît jamais réellement les gens qui nous sont proches.

Les personnages principaux sont tout ce qu’il y a de plus normaux. Ils vont au lycée, ont des problèmes dans leur famille, ont des amis et des ennemis, une existence banale dans laquelle on se reconnaît bien.

Tous ces points se mêlent très bien pour nous proposer une histoire bien ficelée dont on a envie de connaître le dénouement. Je le conseille fortement, c’est un livre jeunesse qui se lit très facilement car très prenant !


[Blog] Quelques mots

J’ai commencé par le début. Par la première image de La Cité, l’affiche que j’avais vue avant de prendre le métro. Je lui ai tout raconté. Tout.
Et à mesure que je racontais, j’ai compris.
Oui, je crois que j’ai compris.


[Blog] Les plus

[Blog] AmazonLes autres tomes :
• 02 • La bataille des confins
• 03 • Le pacte des Uniques
• 04 • La dernière éclipse
• 05 • La bulle

Publicités

16 commentaires sur « La cité, tome 1 : La lumière blanche – Karim Ressouni-Demigneux »

  1. Bonjour ! J’ai commencé ce livre lundi et je l’ai finit aujourd’hui, mercredi ! C’est vraiment, comme vous le dites, un livre génial et dès le premier chapitre, je ne pouvais plus m’arrêter !!! J’attends vivement la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s