Quatre filles et un jean, tome 5, Pour toujours – Ann Brashares

[Livre] Quatre filles et un jean 5

Editions: Gallimard – Jeunesse
Pages: 400
Sortie: 07/07/11
Prix: 18€

*

Résumé.
Tibby, Lena, Carmen et Bridget ont grandi. La vie les a éloignées. Et, au-delà de la carrière professionnelle et de leur vie amoureuse, chacune sait que quelque chose leur manque… La proximité qu’elles ont toujours connue jusqu’ici. Un beau jour, enfin, Tibby qui vit en Australie leur envoie des billets d’avion pour organiser des retrouvailles en Grèce ! Aucune des quatre amies ne se doute à quel point leur vie en sera bouleversée, à jamais… Ann Brashares fait revivre ses quatre héroïnes mythiques, confrontées aux grandes questions de la vie : l’amitié, la tragédie, la maternité, l’amour… Une lecture chaleureuse et émouvante à savourer à tout âge comme les confidences d’une meilleure amie.

*

Mon avis.
Et bien voilà, la boucle est bouclée. Je viens de terminer ce cinquième tome et j’ai encore une fois cette impression d’avoir perdu des amies.
Quand j’ai commencé le livre et que j’ai découvert son point fort, je l’ai tout simplement refermé et j’ai refusé catégoriquement de continuer à le lire. L’auteure a osé et nous lance une bombe qui fait mal dès le début de l’histoire.

Au delà de ça, la vie des filles dix ans plus tard n’est pas du tout celle que j’imaginais pour chacune d’elle. Après quatre tomes, j’avais moi aussi créé ma petite suite et de les voir perdues à ce point donne l’impression de recommencer à zéro.
Maintenant qu’elles sont adultes, les responsabilités sont bien plus réelles, bien plus importantes, bien plus graves et nos héroïnes doivent se retrouver à nouveau dans cette vie là. Dès le début, on sent bien le mal-être de chacune et c’est comme si on les connaissait par coeur, on aimerait les aider. Et c’est d’ailleurs ce que quelqu’un fera.

Chacune des filles a arrêté de se poser la question de si elle était réellement heureuse ou non et il faudra un coup du destin pour les faire réagir. Le choc est rude mais au moins ça fonctionne. Au fil des pages, on voit les femmes qu’elles sont devenues, toucher le fond et finalement remonter la pente.

On retrouve bien la plume de l’auteure même si ce cinquième tome a été écrit plusieurs années après le quatrième. Ann Brashares utilise les choses simples de la vie et réussi à nous toucher au point qu’on se sent concerné. Impossible de ne pas souffrir d’empathie en lisant cette saga.

Finalement, j’ai réagis comme nos héroïnes. En découvrant la « nouvelle », j’ai moi aussi été dans le déni en ne voulant pas lire la suite. C’est d’ailleurs en écrivant ma chronique du tome quatre et en les retrouvant un peu à nouveau que je me suis dit que j’allais reprendre ma lecture. Et finalement, les pages ont filées à une vitesse folle, et, accompagnée de ma boîte de mouchoirs, j’ai suivi ces quatre amies auxquelles je suis attachée depuis bien longtemps.

Egoïstement, je pourrais vous dire que vous en tenir aux quatre premiers tomes serait suffisant mais ça serait manquer une partie importante de leurs histoires.
On ne sait jamais ce que la vie nous réserve et même si ça me fend le coeur, je tire mon chapeau à l’auteure qui aura encore une fois su nous montrer la vie telle qu’elle est, avec son lot de malheurs et de bonheurs.

*

L’amitié resiste mal au temps. Ce n’est pas une révélation. Ma mère m’a dit un jour qu’une bonne famille, c’était celle qu’on quittait facilement, parce que c’est le but des enfants: partir vivre leur vie. Je me suis souvent demandé si c’était pareil pour l’amitié. Car entre nous, ce n’est pas ça du tout. Nous ne savons pas nous quitter. Et je suis encore pire que les autres. Je reste plantée là, à me cacher les yeux pour ne pas voir les autres qui s’en vont, en attendant qu’on soit de nouveau réunies.

*

Ma note.
[Note] 5

*

*

Les plus.
Les autres tomes: Quatre filles et un jeanLe deuxième étéLe troisième étéLe dernier été
Le site officiel de l’auteure

*

Publicités

7 commentaires sur « Quatre filles et un jean, tome 5, Pour toujours – Ann Brashares »

  1. Ce livre m’a tuée. J’ai lu les quatre filles et un jean au fur et à mesure de leur sorties, j’ai grandis avec elles. Et cette bombe, c’était trop dur à supporter, incroyable, impossible. Au fur et à mesure des pages, on comprend, on accepte, on avance. Mais ça fait quand même mal, et ce livre m’a mis une claque, plus que les autres. Je n’arrive pas à écrire ma chronique dessus. Parce que si je le fais, ça sera vraiment vraiment terminé, et j’ai pas envie. Alors je laisse volontairement trainer, même s’il faudra bien refermer le livre une bonne fois pour toutes à un moment.

    1. C’est exactement ça! J’ai relu les quatre tomes avant de lire celui là et j’ai complètement bugué en lisant le début. J’ai refusé de lire la suite pendant presque une semaine, trop dur à accepter 😦
      Donc je comprends totalement ton désarroi… En plus c’est réellement fini et il faut voir la fin…

  2. Tu as parfaitement résumé ce que tout le monde pense. Juste une petite différence: c’est que moi, j’ai été trop curieuse de connaitre la suite pour refusé de lire. Je n’est pas versé de larme car je ne suis pas assez sensible (en vérité, ça ne m’est jamais arrivé) mais l’émotion était au rendez-vous tout de même. C’est un livre qui m’a pris au cœur et qui m’a bouleversé. Je suis tellement entré dans le livre que même plusieurs jours après avoir lu le livre, je faisais des rêve bizarre comme quoi j’étais enceinte moi aussi et que toute cette histoire m’étais arrivé à moi.
    Enfin bref, je ne vais pas te raconter ma vie, juste pour te dire que j’ai réellement adoré cette saga et surtout ce dernier tome.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s