Sentiment 26 – Gemma Malley

[Livre] Sentiment 26 1

Editeur: Michel Lafon
Pages: 315
Prix: 15,95€
Sortie: 12/04/12

*

Résumé.
Tous les sentiments ont été bannis de la Cité, la haine comme l’amour. Ses habitants ont subi une lobotomie afin de garantir la paix. Etiquetés de A, Admirable, à D, Déviant, ils vivent dans une harmonie artificielle.
Pourtant Evie, seize ans, aime Raffy en secret depuis toujours. Et lorsque le Système ordonne de l’expulser sur les terres des Maudits, elle décide de fuir avec lui. Mais au-delà des murs de la Cité se dresse le plus grand mystère qui soit. Quand on sort du Système, nul ne sait ce qu’il advient de vous… 

*

Mon avis.
Nouvelle dystopie, nouveau monde, nouveau concept, on ne peut pas enlever ça à l’auteure, ce livre est réellement original!
Même si l’histoire peut se rapprocher d’autres livres, Gemma Malley a su jouer sur différents aspects de la Cité pour la rendre effrayante à bien des égards. Je me suis sentie gênée plusieurs fois lors de ma lecture en constatant la réalité dans laquelle vit notre héroïne Evie.
Il y a un mélange de secte, d’autarcie, d’endoctrinement, de régression de la situation de la femme, d’esclavage et ajoutez à cela la folie de certains hommes.

Le livre commence sur un extrait de Wikipédia, expliquant les avancées des études autour de l’amygdale présente dans notre cerveau. De quoi nous mettre dans le bain tout de suite et d’annoncer le ton. J’ai trouvé que c’était une bonne idée, et même si en soit, ce qui est dit dans l’extrait n’a rien d’inquiétant, on sent que cela sous-entend quelque chose que l’on n’a pas forcément envie de savoir. Quelque chose de gênant.
C’est donc ainsi qu’on entre dans la Cité et dans la vie d’Evie.

Malheureusement, ce n’est pas un personnage qui m’a touché. Je l’ai trouvé un peu plate, se répétant un peu trop et elle en devient agaçante. Elle se révèle naïve et est prête à croire un peu à tout à certains moments, quand à d’autres elle nie l’évidence.
Le personnage de Raffy ne m’a pas non plus touché. Il est caractériel et n’apporte au final pas grand chose à l’histoire. Pour le coup, c’est plutôt son frère, Lucas, qui est le vrai héros du livre, qui lui apporte contenance et retournements de situation. Il est surprenant, énervant et touchant à la fois. Tout du long, j’avais réellement hâte de le retrouver et d’en apprendre plus sur lui.
Le Frère et Linus sont des protagonistes intéressants pour leur passé, et c’est en en apprenant plus sur eux que l’on comprend dans quel monde nous a emmené l’auteure.

Malgré un concept réellement intéressant, le début du livre a été trop lent à mon goût. Il faudra attendre plus d’une centaine de page pour enfin que l’action se débloque et que l’histoire avance. Evidemment, n’ayant pas totalement accroché au personnage d’Evie, il est normal que je me sois ennuyée étant donné que l’histoire tourne autour d’elle au début. J’ai donc beaucoup plus apprécié la seconde partie du livre où chacun se révèle sous son vrai jour et où la Cité est remise en question…

Voilà donc une histoire qui manque un peu de piquant mais dont le monde totalement nouveau donne à être découvert!

Un grand merci aux éditions Michel Lafon pour ce livre!

*

Comme l’expliquait le Sentiment 26: « Un changement d’étiquette n’est ni triste ni gai, c’est juste un fait, un fait que l’on provoque soi-même. »

*

Ma note.
[Note] 3,5

*

Les plus.
Le site officiel de l’auteure
La fiche du livre

*

Publicités

10 commentaires sur « Sentiment 26 – Gemma Malley »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s