L’écume des jours

[Film] L'écume des jours

Réalisateur : Michel Gondry
Sortie : 24/04/13

*

Rôles principaux.
• Colin : Romain Duris
• Chloé : Audrey Tautou
• Chick : Gad Elmaleh
• Nicolas : Omar Sy

*

* ATTENTION *
Ne pas lire si vous ne connaissez pas l’histoire et que vous ne voulez pas être spoilés!

*

Résumé.
L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.

*

Mon avis.
Ne connaissant pas l’histoire [et n’ayant pas lu le synopsis pour éviter tout spoilers] j’ai été très surprise par le film! En voyant la bande annonce, je m’attendais à une jolie histoire d’amour qui donne vie aux rêves. Et c’est bien ce qui se passe au début du film: on a l’impression de plonger dans un rêve éveillé, de ceux qui fondent l’imaginaire au réel et où tout nous semble naturel quand même.
On peut ainsi avancer comme on flotte dans l’eau, visiter Paris sur un nuage, se faire conseiller par un chef cuisinier qui habite dans le réfrigérateur, ou encore avoir des chaussures qui courent pour nous.
La première partie a donc été complètement à l’image de ce que j’espérais. Cependant quand Chloé tombe malade, je n’ai plus trop compris où je me trouvais. Tout devenait noir, gênant, triste, glauque, bizarre… indescriptible. Les personnages perdent tout et l’ambiance chavire du tout au tout emportant avec elle le public.
Quand le film s’est terminé, j’ai remarqué que les gens dans la salle ne bronchaient pas. Nous étions tous dans un état catatonique, il n’y avait aucun bruit et il a fallut quelques secondes avant que la salle reprenne vie. C’est bien la première fois que j’ai cette impression là.

En parlant du film avec d’autres personnes, on m’a expliqué que le nénuphar était en fait une image de la maladie de Chloé et là j’ai l’impression d’être passée à côté du film.
Je pensais que tout avait un côté surréaliste et que le nénuphar, n’était qu’un nénuphar. Maintenant je me demande si ce film n’est pas fait que de métaphores et donc je revois tout différemment. Certes je voyais la maison comme la représentation de leur vie et du désespoir qui s’en empare mais je ne pensais pas qu’il fallait tout voir à un autre degré.

Au niveau casting, rien à redire. Dans les personnages principaux, je les trouve tous bons et convaincants. Amoureux prêt à tout, malade, groupie, cuisinier… Chacun se montre à la hauteur de son rôle et j’ai d’ailleurs été très surprise par Gad Elmaleh qui interprète à merveille la groupie.
Juste un petit point qui m’a marqué, c’est que de petits rôles ont été donnés à des acteurs non connus et surtout pas très doués. Je pense notamment au jeune médecin qui donne l’impression de réciter un texte par coeur et non de jouer la comédie. Le passage avec la fleuriste m’a donné aussi un peu donné cette impression et c’est dans ces moments là qu’on voit bien le talent du casting principal.

Je ne suis pas mécontente d’être allée le voir car la réalisation est très bonne, le stop-motion apporte de jolies touches et l’histoire est belle. Cependant, le film m’aura donné de petites étoiles dans les yeux au début et aura réussi à me plomber le moral ensuite. Au moins l’effet est réussi, mais sachant que ce n’était pas ce que je recherchais en allant au cinéma, je ne suis pas complètement convaincue.

*

Ma note.
[Note] 3

*

*

Les plus.
Le film est une adaptation du livre du même nom écrit par Boris Vian.

*

Publicités

4 commentaires sur « L’écume des jours »

  1. J’ai beaucoup aimé le film, et je te rejoins sur pas mal de points 🙂
    La seule différence est que je connaissais l’histoire, donc j’ai peut-être vu le film différemment…
    Mais j’ai trouvé les passages tristes aussi beaux que ceux joyeux… Je trouve ça fascinant de réussir à raconter une grande partie de l’histoire rien qu’avec les décors, l’ambiance…

    Bref, jolie critique en tout cas!! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s