Les lames du cardinal, tome 1 – Pierre Pevel

[Livre] Les lames du cardinal 1

Résumé.
Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes… Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal!

*

Mon avis.
Un livre un peu déroutant dans son rythme de narration mais qui pourtant se révèle intéressant.
J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire, la majeure partie du livre présentant les différents personnages, je me suis retrouvée perdue plus d’une fois. Ils y a beaucoup de personnages importants et donc beaucoup de descriptions. Le petit souci est que l’on passe trop vite de l’un à l’autre, d’un endroit à un autre et cela amène une sacrée confusion sachant qu’on ne connait pas les protagonistes. On en vient à se demander qui est qui et j’avoue mettre mélangé entre les noms comme avec Saint-Luc et Laincourt ou encore La Fargue et Leprat. D’autant que certains ont des surnoms tel que le Gascon.
Bref, un moment d’inattention et on est perdu.
Un autre petit point négatif: même s’il est agréable de visiter le Paris du 17ème siècle, certaines description trainent en longueur ce qui casse un peu l’action. Donc après avoir tourné dans telle ou telle rue, on se retrouve nous même dans un labyrinthe à ne pas trop savoir pourquoi on a atterris là.
Malgré cela, le côté fantasy qui est amené au cape et d’épée est vraiment très agréable. Il n’est pas trop présent et se mêle très bien à l’histoire, en effet les complots à cette époque étaient assez fréquents et se dire que des dragons qui ont pris apparence humaine les manigancent marche très bien. Un soupçon de magie entre deux combats à l’épée. J’aime.
Pour l’histoire en elle-même, il n’y a pas grand suspense mais de bons retournements de situation amènent du rythme à la lecture d’autant que les 100 dernières pages redonnent un coup de fouet à toute l’histoire.
En résumé, je dirais que le côté trop descriptif gâche un peu la lecture alors que le sujet en lui même est très intéressant. D’autant que la fin éveille sacrément la curiosité…

Un grand merci à Livraddict et les éditions Bragelonne pour m’avoir permis de découvrir ce livre!

*

Ma note.
[Note] 3

*

Les autres tomes:
• 2 • 
L’alchimiste des ombres
• 3 • Le dragon des Arcanes

Publicités

2 commentaires sur « Les lames du cardinal, tome 1 – Pierre Pevel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s