Kaleb, tome 1 – Myra Eljundir

[Livre] Kaleb 1

Editions: Robert Laffont – R
Pages: 442
Sortie: 14/06/12
Prix: 18€

*

Résumé.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?
C’est si bon d’être mauvais.

*

Mon avis.
Avant de commencer Kaleb j’avais aperçu quelques avis du genre « sombre et inquiétant, on adore » alors forcément, je me suis dit « super, un nouvel univers et en plus ça va envoyer du lourd! ».
Effectivement, en commençant le livre, je n’ai pas été déçue! Les 100 premières pages entament l’histoire à une allure folle en nous plongeant tout de suite dans des émotions tellement intenses que j’en ai grimacé à leur lecture. Elles me semblaient tellement réelles que j’avais l’impression de pouvoir les ressentir moi-même. Affolant.

Malheureusement, mon enthousiasme a été de courte durée. Plus j’avançais et plus j’avais l’impression de lire les mêmes choses et de tourner en rond. Kaleb passe son temps à hésiter entre le bien et le mal mais de façon complètement idiote. A chaque mauvaise action, il regrette, se rend compte du mal qu’il a fait et se dit qu’il ne doit pas recommencer en se prenant la tête à deux mains et en ayant des tonnes de remords… Sauf que 20 pages plus loin, on revient au point de départ.
Kaleb qui pourtant a si bien et si vite compris qu’il avait un pouvoir (et c’est aussi un point qui m’a gêné), qui comprend aussi plus vite que son ombre comment il fonctionne, n’arrive finalement pas à se contrôler, même un minimum?
Le personnage de Kaleb est donc très difficile à cerner, et même si c’est probablement le but recherché, j’ai du coup encore moins apprécié de le suivre. A changer d’avis comme de chemise, je faisais pareil de mon côté.

Pour les autres personnages, je n’ai malheureusement été convaincue par aucun d’entre eux. Pourtant chacun a un rôle bien défini et tout tend à ce qu’on les aime ou les déteste mais justement, l’auteure en a trop fait et nous fait passer à côté.
Le rastaman gros comme une maison, le colonel trop psychopathe, Vulcan qui sait beaucoup de choses, Lucille l’hystérique, l’assistante qui a des doutes, le père qui ne comprend pas, l’homme aussi noir que mystérieux… Le tout est finalement too much et pas assez réaliste.

J’ai pourtant beaucoup aimé l’idée de base. Le fait qu’il y ait de l’empathie en chacun de nous mais qu’elle soit réellement développée chez seulement quelques spécimen était réellement bon pour débuter mais finalement, l’idée part complètement en vrille au fur et à mesure de l’histoire pour finir avec des supers pouvoirs de la mort qui tue (et ce n’est même pas une façon de parler).

L’un des points de l’histoire que j’ai beaucoup aimé aussi est le rapport sur les jumeaux. Plus on avance dans sa lecture, plus on se rend compte de l’ampleur de ce qu’il s’est passé. Mais tout comme le reste, j’ai été déçue par sa finalité et j’ai même été déconcertée par le point de vue de David sur sa soeur.

Un dernier point qui m’a sauté au yeux: le sexe. Pourquoi l’inclure à l’histoire? J’ai trouvé que c’était complètement hors-propos et que ça ne s’intégrait pas du tout au récit!
Il est simplement utilisé pour la relation entre Kaleb et Lucille et si on veut partir dans ce sens, il n’est alors pas assez exploité pour diaboliser ce que fait Kaleb.
*spoiler /on* De plus inclure un succube à l’histoire m’a tout simplement laissée bouche bée! Un empathe, oui. Un précog, oui. Un guérisseur, oui. Mais un succube? Décidément, je trouve ça très mal venu dans son contexte. *spoiler /off*

Au final, tous les éléments concordent trop entre eux pour que cela soit plausible. A la découverte de certains d’entre eux j’ai même été étonnée et déçue de la tournure des évènements. La fin du livre s’est même avérée apocalyptique mais plus dans le sens dystopie que feu d’artifice…

Malgré mon engouement du départ, on ne pourra donc pas dire que j’ai Kaleb dans la peau, loin de là! (à croire que moi aussi je suis née immunisée contre les EDV!)

Un grand merci tout de même à Robert Laffont pour ce livre!

*

– Ne reviens jamais, même si je t’appelle. Ou tu le regretteras.
Les mots sont durs. Elle demeure interdite, ne comprends plus rien. Il lui demande de partir, lui signifie qu’elle ne compte pas. La menace, même.
[…]
Elle s’efforce de ne pas se retourner en ouvrant la porte, puis craque au dernier moment. Il n’a pas bougé et lui tourne toujours le dos.
Alors elle s’en va.
La porte claque. Kaleb est soulagé. Bien que, tout comme Lucille, il sache déjà qu’elle reviendra.

*

Ma note.
[Note] 2

*

*

Les plus.
La fiche du livre
Interview de l’auteure

*

Publicités

18 commentaires sur « Kaleb, tome 1 – Myra Eljundir »

  1. bon, plus ça va et plus je vois des avis négatifs (comme les autres) et ça me donne de moins en moins envie de le lire, je pense que je passerai mon chemin du coup. ça m’évitera de perdre du temps d’une certaine manière

  2. Contente de voir qu’il n’y a pas que moi qui ait noté certains points négatifs, y’a du bon mais un personnage qui même si il est sensé être méchant n’est pas du tout attachant (y’a des méchants attachants dans certains livres 😛 )

  3. J’avais très envie de lire les deux tomes mais tout les avis que j’ai lu sont mitigés, je vais quand même les lire pour me faire un avis propre mais merci pour ta chronique!

  4. Je suis en train de lire Kaleb et je suis déçue ! France info en avait fait un livre à lire absolument, mais l’histoire tourne en rond…L’auteur s’est senti obligé de coller des scènes érotiques qui n’apportent rien à l’histoire…

    1. Le livre a été encensé par Francetv aussi et je suis d’accord qu’il n’est pas génial. Je lis la saga parce que l’intrigue de fond est bonne mais la forme ne m’a pas convaincue non plus!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s