Player one – Ernest Cline

[Livre] Player one

Editions: Michel Lafon – Jeunesse
Pages: 407
Sortie: 24/01/13
Prix: 17,95

*

Résumé.
Nous sommes en 2044, et la Terre n’est pas belle à voir. Les ressources manquent et les conditions climatiques sont catastrophiques. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade Watts passe son temps dans l’Oasis, un monde virtuel où chacun peut faire et être tout ce qui lui chante. Pour oublier la réalité. Oublier les coups de sa tante qui l’a adopté et la misère dans laquelle il vit. Et comme la majeure partie de l’humanité, Wade rêve d’être celui qui décrochera le ticket gagnant de la grande loterie. James Halliday, le créateur de l’Oasis, est mort quelques années auparavant sans laisser de successeur. Pour décider du sort de sa fortune, il a créé une véritable chasse au trésor qui guidera les plus rusés vers l’énigme finale. Battre des records à Pac-Man, réciter par cœur des paroles de Devo, ou trouver les failles des jeux vidéo cultes : voilà l’unique moyen d’accéder à son héritage colossal. Des centaines de personnes ont essayé, en vain. Joueurs invétérés ou grands organismes mondiaux corrompus, tous s’y sont cassé les dents. Wade se dit qu’il serait peut-être capable de relever le défi. Et il résout la première énigme. Mais l’aventure ne fait que commencer, car d’autres joueurs se joignent à la partie. Ils ne reculeront devant aucun meurtre ni aucune trahison pour obtenir la victoire. Wade n’a plus d’autre choix s’il veut survivre : il doit gagner.

*

Mon avis.
L’univers du livre est vraiment ce que j’ai préféré. On débarque en 2040, au coeur d’un monde complètement dévasté et où les gens vivent les uns sur les autres dans des tours de caravanes. Même s’ils s’en sortent à peine pour se nourrir, la technologie a survécu et est devenue le seul recours de la population pour rêver à un autre monde.
Au milieu de tout ça, la quête que mène Wade nous plonge dans les années 1980 avec les séries, la musique et surtout les jeux vidéos qui vont avec. Toutes les références sont un parfait éventail reflétant la décennie et les jeux d’arcade redonne une touche d’authenticité à ce monde virtuel dans lequel notre héros vit la plupart du temps.

Il y a néanmoins un gros point négatif dans ce livre. On rencontre en effet beaucoup de ralentissement dans l’histoire selon où en est Wade dans la chasse à l’oeuf et malheureusement toutes ces longueurs font perdre du rythme à l’histoire.
D’autres ralentissements apparaissent avec toutes les explications données par Wade et même si le thème m’a réellement intéressé, il y a trop de détails, trop de références, ce qui fait qu’on en vient même à se perdre un peu dans tout ça.

Concernant la petite histoire d’amour, je la trouve un peu « too much » par rapport au thème et au livre en général. Elle ne sert pas réellement et ajoute même quelques longueurs à une histoire qui n’en avait pas vraiment besoin…

Malgré cela, la chasse à l’oeuf a été une vraie aventure pour moi et j’ai adoré parcourir l’OASIS aux côté de Wade et de ses amis. Je recommence chaudement ce livre à tous les nostalgiques des années 80 qui ont été très habilement mêlées à un monde futuriste et dystopique!

Merci beaucoup à Michel Lafon pour ce livre!

*

La réalité, ça ne m’enthousiasme pas plus que ça, mais c’est encore le seul endroit où l’on peut faire un repas correct.
Groucho Marx

*

Ma note.
[Note] 3,5

*

*

Les plus.
Le site officiel de l’auteur
Le site officiel du livre
Note personnelle: en plus le livre cite Doctor Who, que demander de plus?! 😀

*

Publicités

3 commentaires sur « Player one – Ernest Cline »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s