Pardonne-moi, Leonard Peacock – Matthew Quick

[Livre] Pardonne-moi Leonard Peacock

Editions : Robert Laffont – R
Pages : 324
Sortie : 09/04/15
Prix : 16,90€

[Note] 3,5

En plus du P-38, le flingue de mon grand-père, il y a quatre paquets, un pour chacun de mes amis.


[Blog] Résumé

«En plus du P-38, le flingue de mon grand-père, il y a quatre paquets, un pour chacun de mes amis.
Je veux leur dire au revoir correctement.
Je veux qu’ils gardent un souvenir de moi.
Qu’ils sachent que je suis désolé d’avoir dû leur fausser compagnie.
Qu’ils ne sont pas responsables de ce qui va se passer… »
Aujourd’hui, Leonard Peacock a dix-huit ans.
C’est le jour qu’il a choisi pour tuer son ancien meilleur ami.
Ensuite, il se suicidera.
Plus tard, peut-être, il se dira que c’est OK, voire important, d’être différent.
Mais pas aujourd’hui.


[Blog] Mon avis

Les 50 premières pages n’ont pas été une mince affaire ! Je n’aimais pas du tout la narration, la façon dont s’exprime Leonard est assez particulière et j’avais déjà peur quant à la suite… Finalement, après ce temps d’adaptation, j’ai réussi à intégrer l’histoire et le style est passé en second plan.

Un élément qui ne m’a cependant pas du tout plu : ce sont les notes en bas de page. Elles sont importantes pour l’histoire car racontent des évènements du passé de Leonard, cependant elles coupent complètement la lecture et j’ai fini par ne plus les lire. De plus, elles sont écrites en tout petit alors pour le confort de lecture, on repassera et donc on manque des informations.

L’autre chose un peu déstabilisante est la présence de lettres que les personnes du futur de Leonard lui ont écrites. Elles sont un peu décousues, on ne comprend pas tout au premier abord, c’est à nouveau un style auquel il faut s’habituer pour vraiment l’apprécier et c’est d’ailleurs la toute dernière qui m’a vraiment touché.

Concernant le thème du livre, il est assez dur dès le départ et plus on avance, pire c’est. Je ne m’attendais pas à ça et les réflexions d’un adolescent mal dans sa peau deviennent un appel à l’aide totalement justifié. Je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis attachée au personnage mais sa douleur est assez bien décrite pour qu’on la ressente.

Au fil de la lecture, on fait aussi connaissance de l’entourage de Leonard, ces quelques personnes à qui il souhaite offrir un dernier cadeau. Après la mère qui m’a insupporté au plus au point, j’ai beaucoup aimé le professeur. C’est un homme sage qui a lui aussi des fêlures et il est celui qui comprend le mieux notre héros.

Ce fut donc une lecture un peu spéciale qui aborde un thème pas simple mais réaliste !


[Blog] Quelques mots

Un jour, alors qu’on discutait après son cours, Herr Silverman m’a expliqué que quand quelqu’un se comporte mieux que les autres, même si c’est pour le bien de tous, les gens médiocres lui en veulent parce qu’ils ne sont pas assez courageux pour faire de même.


[Blog] Les plus

[Blog] AmazonLe site officiel de l’auteur
Titre VO : Forgive me, Leonard Peacock

[Editeur] Robert Laffont*


[Blog] Du même éditeur

[Livre] La 5e vague 2 [Livre] Les coeurs brisés [Livre] Imposteur 2 [Livre] Les 100 2 [Livre] Si loin de toi

Publicités

3 commentaires sur « Pardonne-moi, Leonard Peacock – Matthew Quick »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s