Free fall – Leah Raeder

[Livre] Free fall

Editions : Prisma
Pages : 363
Sortie : 11/06/15
Prix : 16,95€

[Note] 4

Mais c’est la vie, et il n’y a pas de scénario. Vous l’écrivez au fur et à mesure. Et vous ne priez pas pour une fin heureuse. Vous priez pour que cela ne s’arrête jamais.


[Blog] Résumé

Maise O’Malley vient de fêter ses 18 ans et rêve de faire des études de cinéma, mais elle qui prétend n’avoir peur de rien et ment souvent sur son âge et a toujours eu l’impression d’avoir grandi trop vite.
Quand elle rencontre Evan un soir d’été dans une fête foraine, l’attirance entre eux est immédiate, intense, et aurait dû rester sans lendemain.
A la rentrée c’est le choc : Evan est en réalité son nouveau prof au lycée.
Ensemble, ils se sentent vivre ; ailleurs, ils sont des acteurs qui jouent un rôle, mais ce jeu dangereux avec les interdits va les mettre en danger.

Je l’ai rencontré dans une foire. L’été où j’ai eu dix-huit ans, dans le chaos des néons et de l’excitation, j’ai rencontré un homme si gentil, si beau, qu’il semblait venir d’un autre monde. Nous avons eu une nuit : intense, effrayante, réelle. Puis j’ai fui, comme je le fais toujours. Parce que je ne voulais pas être abandonnée une nouvelle fois. Mais je n’ai pas couru assez loin. Je le connaissais sous le nom d’Evan cette nuit-là. Quand je suis entrée dans sa classe, il est devenu Mr. Wilke. Mon professeur. Je ne sais pas si ce que nous faisons est mal. Les règles disent une chose, mon cœur dit de ne pas les écouter. Je ne peux pas lui faire perdre son travail. Et je ne peux pas le perdre. Dans les films, tout ceci aurait une fin heureuse. Je grandis. J’aime, je perds, j’apprends. Et je vais de l’avant. Mais c’est la vie, et il n’y a pas de scénario. Vous l’écrivez au fur et à mesure. Et vous ne priez pas pour une fin heureuse. Vous priez pour que cela ne s’arrête jamais.


[Blog] Mon avis

Je vous avoue qu’en commençant le livre, j’avais une grosse appréhension malgré un thème qui me tentais vraiment. L’auteure avait en effet deux voies qu’elle pouvait suivre, celle de la romance torturée ou celle d’une histoire malsaine. Finalement, elle aura choisi la première sans oublier la deuxième tout de même et le tout fonctionne réellement bien.

La plume de l’auteure est sans doute ce que j’ai aimé le plus dans ce roman. Elle ajoute beaucoup d’émotions grâce à une très belle poésie. Ainsi chaque fois que Maise se retrouve dans les bras d’Ethan, on a l’impression que le décor s’efface et que seulement ces deux corps existent en ne pouvant se séparer l’un de l’autre. Ce sont en effet deux âmes qui se sont trouvées, deux amants qui se sont reconnus dès le premier cri et rapidement, on oublie la différence d’âge qui les sépare.

Plusieurs fois dans le livre je me suis demandée où voulait en venir l’auteure. Ethan profitait-il de Maise ? Était-elle avec lui juste parce qu’il était plus vieux ? Chacun des deux se pose ces questions avant de retrouver l’autre et de comprendre qu’il y a bien plus qu’une attirance prof/élève entre eux.

Je reconnais avec eu plus de doute du côté d’Ethan, à cause du fait que ce soit lui le plus vieux des deux, lui qui est censé être l’adulte responsable mais en fait Maise a beau n’avoir que 18 ans, sa situation familiale l’a poussé à grandir plus vite et même si elle a de temps en temps des réactions un peu immatures, elle ne ressemble pas vraiment à une adolescente, plus à une jeune adulte.

C’est donc l’histoire d’un amour interdit et même si c’est une situation qui arrive de nos jours et qui malheureusement ne fini pas toujours bien, on peut en tirer que parfois, on ne choisit pas la personne qui devient notre âme-sœur.


[Blog] Quelques mots

Il approcha sa main, releva mon visage vers lui et m’embrassa avec une telle intensité que j’en lâchai mon vélo contre lui. C’était un baiser comme autrefois, un baiser de film en noir et blanc, avec les violons qui jouaient dans mon cœur, et des lampes au tungstène brûlantes qui accentuaient les ombres. Je ne sentais plus mes os, rien ne me retenait que la vivacité de mon désir. Oh, j’avais tellement envie de monter dans cette voiture avec lui. D’oublier toute cette vie pourrie et disparaître quelque part avec lui. Au bord de l’asphyxie, je dus le repousser. Complètement défaite. Je lui jetai un regard éperdu.
Et quand il parla, sa voix résonna, gutturale.
– Je ne peux pas te retenir. Tu es comme cette étoile filante.
Juste une traînée de feu entre mes mains.
Et l’Oscar revient à Evan Wilke, pour avoir tracé cette toute première et infime fissure dans le rubis de mon cœur.


[Blog] Les plus

[Blog] AmazonLe site officiel de l’auteure
Titre VO : Unteachable

[Editeur] Prisma


[Blog] Du même éditeur

[Livre] Beachwood bay 3 [Livre] Beachwood bay 2 [Livre] Beachwood Bay 1

Publicités

4 commentaires sur « Free fall – Leah Raeder »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s