Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand

Editions : Pocket
Pages : 187
Sortie : 05/14
Prix : 6,30€

[Note] 3,5

C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.


[Blog] Résumé

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.


[Blog] Mon avis

Enfin je me plonge dans ce roman qui m’avait beaucoup interpellé par son titre. Après en avoir entendu de bons retours, je m’étais dit qu’il faudrait vraiment que je découvre cette histoire et 5 ans après sa première sortie, c’est enfin chose faite ! (vaut mieux tard que jamais, non ?)

Dans le principe et le thème général, j’ai eu un peu l’impression de lire du Kristan Higgins, l’humour en moins. Ici, on est complètement dans l’émotion avec des personnages bruts et attachants.
Le livre étant assez court, les évènements s’enchaînent vite. C’est autant un point positif que négatif car dans un sens, il n’y a pas de longueur, on va droit au but mais dans un autre, j’aurais aimé que certains aspects de l’histoire soient plus approfondis.

Notamment avec Diane et son deuil. Le début du roman est vraiment centré dessus mais j’ai eu l’impression qu’on l’oubliait ensuite. Au départ, je me suis dit qu’elle était passée outre mais finalement ça avait juste été mis en arrière plan. L’auteure aurait en fait pu plus l’utiliser pour complexifier la reconstruction du personnage.

Côté personnages, je les ai tous bien aimé. Felix, le meilleur ami a beau être gay, il n’est pas cliché comme j’ai pu en lire. Les personnes que rencontrent Diane en Irlande sont très ouverts et l’accueillent à bras ouverts. Edward est au clairement antipathique au départ mais lorsqu’il commence à s’ouvrir, on aimerait en voir plus. C’est d’ailleurs aussi par rapport à lui que j’ai trouvé que ça manquait de détails.

J’ai vraiment trouvé ce livre touchant mais je pense que j’en ai trop attendu et donc même sans avoir été déçue, je n’ai pas été non plus convaincue à 100%. N’empêche que je lirai le tome 2 (heureusement qu’il y en a un d’ailleurs), car j’ai envie de voir comment Diane a réussi à se reconstruire.


[Blog] Quelques mots

Je réalisai que notre appartement n’existait plus, j’avais voulu y rester pour tout conserver intact, j’avais eu tort. Plus de dossiers, plus de bruit de clés dans la serrure, plus de courses sur le parquet. Je ne reviendrais jamais ici.


[Blog] Les plus

[Blog] AmazonLa page officielle de l’auteure
Les autres tomes :
• 02 • La vie est facile, ne t’inquiète pas

*


[Blog] Du même éditeur

 [Livre] Carry on [Livre] Angelfall 2 [Livre] Angelfall 1 [Livre] Ma raison de vivre 3

Publicités

7 commentaires sur « Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand »

  1. Ce livre a été un vrai coup de coeur pour moi ! Mais c’est vrai que j’aurais encore plus aimé si le deuil de Diana avait été davantage approfondi. À force d’entendre parler de livres, on a tendance à mettre la barre très très haut. :/

  2. Ah super idée d’y inclure la video de Ruquier ! Top ! De mon côté, j’ai trouvé la première partie du roman très touchante, les larmes me sont montées au yeux plusieurs fois. Son envie de se reconstruire est crédible et sincère. Par contre, à partir du moment où elle arrive en Irlande, les choses se gâtent. Son arrivée est bâclée, sa confrontation avec son voisin est clichée clichée. Il n’y a pas de descriptions des paysages ou des coutumes irlandaises. Arrive Noël qu’elle fête seule. Fêter Noël seule après un deuil ET en étant à l’étranger ? C’est bizarre quand même…Je ne me suis pas non plus attachée à Edward et plusieurs passages m’ont fait lever les yeux au ciel…Lecture mitigée donc ^^ Bonne soirée…et bonnes lectures ! Maéva

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s