Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte

Editions : Michel Lafon
Pages : 360
Sortie : 01/06/17
Prix : 18,95€

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter.


[Blog] Résumé

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…


[Blog] Mon avis

Surtout, ne vous attendez pas à un livre larmoyant, il n’en est rien ! Il y a bien sûr de l’émotion, le point de départ est triste mais le reste n’est pas du tout sur le même ton.

On commence donc effectivement par la mort de Marie, meilleure amie de Molly depuis 25 ans. Cette dernière se retrouve à devoir effectuer un dernier souhait pour la défunte et elle va vite se rendre compte qu’il s’agit plutôt de 12 souhaits. Bien sûr, le coup des lettres reçues après coup fait beaucoup penser au film ‘PS : I love you‘, mais c’est assumé dès le début de l’histoire et du coup on n’y pense plus ensuite.

En fait, ce que j’ai adoré dans l’histoire en elle-même, ce n’est pas vraiment le concept, même s’il donne un peu de rythme, c’est surtout le fait que le tout soit très frais et rempli d’espoir. Certes Molly en vient à remettre beaucoup de choses en question mais c’est pour son bien et les risques qu’elle prend font rêver.

Qui n’a jamais voulu exercer le métier qu’il souhaitait faire étant enfant ? Qui n’a jamais souhaité tout envoyer en l’air pour recommencer ailleurs ? Qui n’a jamais espéré mieux pour lui-même ? Molly ne pensait pas avoir besoin de se poser ses questions, mais heureusement que Marie, qui la connait mieux qu’elle-même, va l’amener sur la bonne voie.

Chacun des souhaits de Marie est une manière de profiter de la vie, d’avoir le sourire et surtout, ça permet à Molly de faire son deuil autrement que dans la douleur. Bien que son amie lui manque, elle a l’impression de vivre les choses avec elle.

Ce roman a donc été une bouffée d’air frais pour moi. Je ne m’attendais pas à ça du tout et il m’a fait un bien fou. Plus qu’une histoire qui finit bien, c’est une histoire qui se passe bien.


[Blog] Quelques mots

– Mais…
– Promets-le moi, Molly.

J’avais promis. Trois semaines plus tard, elle était morte.

On est le 30 octobre. Aujourd’hui, je vais assister à l’enterrement de ma meilleure amie. Je ne sais même pas comment je vais survivre à cette journée.
Alors vivre…


[Blog] Les plus

[Blog] Amazon


[Blog] Du même éditeur

  [Livre] Hacker 5 [Livre] Hacker 4

Publicités

10 commentaires sur « Tu as promis que tu vivrais pour moi – Carène Ponte »

  1. J’ai beaucoup aimé cette histoire, qui malgré le fait qu’elle traite d’un sujet difficile, est drôle et pleine d’espoir. J’ai découvert Carène Ponte avec ce roman et je compte bien la lire à nouveau ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s